Prix Rachid Alliche attribué à Hocine Louni pour son roman « Asebbaɣ »

0
349

Hocine Louni, jeune auteur de talent, en est à sa quatrième publication et à son deuxième roman. Il est le lauréat du prix Rachid Alliche pour son roman « Asebbaɣ » en langue Amazigh décerné par la Fondation Tirgwa sise au Canada.

Né à Tizi-Ouzou, il découvre très jeune la poésie «  je suis le disciple de Si Moh et de Baudelaire, leurs mots me transportent plus loin que l’horizon-même». Ses poèmes seront reçus avec délectation par les érudits en la matière. Il se verra, d’ailleurs, distingué de plusieurs prix littéraires pour son œuvre poétique : 7 en tout dont de celui de Matoub Lounes en 2011. Il recevra en 2013 le prix de la meilleure nouvelle. La dévotion et l’application, sans retenue, du jeune poète n’a pas échappé à l’œil des représentants des mouvements associatifs de la région. Il a été nommé de facto animateur de l’atelier de poésie, où il travaillera pendant 3 ans. Son apprentissage se fait très vite et il acquiert une renommée grâce à la publication de son premier roman « Tfuk ur tfuk ara ! » qui lui vaudra une place parmi d’éminents professeurs. En 2014, il publie la traduction de « Le prophète » de Gibran Khalil. S’en suit en 2015 un recueil de nouvelles intitulé « Seddaw n treccact » .

De quoi parle votre roman ?

Youba Sin, artiste peintre se fait enlevé par un groupe terroriste sur le route Bouira Tizi-Ouzou. Sur le trajet qui menait probablement la victime vers un retour incertain, Youba arrive à s’échapper de la malle de la voiture où il était séquestré, bâillonné, et ligoté. Dès le deuxième chapitre, le lecteur est dérouté, je dépeins les paysages idylliques de la côte bougiote, mon héro vit tanguant entre plusieurs femmes, l’une est une française, photographe, rencontrée lors d’une exposition. Nathalie plaque tout de sa vie d’avant et décide de s’installer avec lui dans l’appartement de Tichy ; qui lui sert d’atelier de peinture. La seconde femme est une prostituée, désœuvrée, qui se lie d’amitié avec lui. Elle lui révèle un lourd secret qui hante ses rêves, durant la nuit de leur rencontre dans un bar. Elle lui confie qu’elle a été violée, encore enfant, par son bel oncle et que depuis, rien n’a de sens. Mais le clou de cette veine romanesque est sa rencontre avec Tassaadit, une jeune fille au charme fou dont il s’entiche trop vite. L’amour le rend crédule de ce qui se trame derrière son dos. La jeune fille téméraire joue d’une dualité perfide, à faire coûter très cher à son amant…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here