Histoires Ramadanesques : Fatma du hall 1…

0
189

Par Hmimi O’Vrahem

La première fois que j’ai rencontré Fatma, c’était dans les toilettes publiques de l’aéroport d’Alger. Elle avait garé son chariot rempli de produits de nettoyage dans l’espace séparant celles des femmes et des hommes. Elle portait une blouse blanche et un foulard de la même couleur qui serrait son menton au point de lui en créer un deuxième. Serrer un et le deuxième est gratuit. Elle avait un sourire sympathique d’algéroise, d’ailleurs, on reconnait tous un algérois à son sourire. C’est les seuls qui peuvent le faire avec un accent. On entend toujours un algérois sourire, car c’est souvent juste un grincement. Elle était assignée au Hall 1 de l’aéroport, mais on la retrouvait aussi a celles de la salle d’embarquement et un peu partout et surtout a la parfumerie hors-taxe. Avec sa tenue blanche, elle ressemblait à une sage-femme préoccupée de quoi vous alliez accoucher ; mais dans ce cas, elle pouvait le deviner à votre démarche. Et c’est à ce moment précis qu’elle choisit de vous lancer un abrupt: « Sbah al khir Khoya… » Et quand vous êtes sur le point de pousser la porte pour pénétrer vient un : « Labasssss…ssssss ? » Tardif et suspicieux qui vous rend coupable comme si vous étiez sur le point de commettre un crime. Tous les êtres humains tentent de vous induire en erreur en vous faisant croire qu’ils ne vont jamais aux toilettes. Cela vient probablement du fait que nous fûmes réprimandés durant notre enfance pour avoir fait pipi ou autre dans notre pantalon. Alors, on regarde toujours à gauche et à droite avant d’utiliser les toilettes. Mais bon, il faudra demander l’avis d’un psychologue pour nous confirmer cela. C’est pour cette raison que parfois, il y a même des gens qui nettoient la cuvette après utilisation pour effacer les empreintes de leurs fesses et même…leurs mains. Demandez à une personne si elle a utilisé les toilettes récemment et la première chose qu’elle fera, c’est d’essayer de vous trouver immédiatement un alibi : « Euhh ! Les toilettes…non ! Non! Pas du tout !…Jamais ! Je viens juste d’arriver…je n’étais même pas là ! ».

Pardon! Je continuerai cette histoire plus tard…je dois aller aux toilettes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here