Sid Ali Sekher : « Notre espace est ouvert sur tous les aspects de la société »

0
155

Les rencontres hebdomadaires de la librairie Chaïb Dzaïr de l’ANEP, sise au 1er, rue Pasteur à Alger, vont reprendre cette semaine. Un programme très riche et varié est concocté par les organisateurs de ce rendez-vous. Croisé au terme de sa conférence donnée dans l’après midi d’hier à Alger, son animateur, Sid Ali Sekher  nous au lecteur de Culture DZ un avant goût de ce qui attend le public de cette rencontre.

Quelles sont les grandes lignes de votre programme pour cette saison 2017/2018 ?

D’abords, nous allons reprendre ce que nous avons déjà l’habitude de faire : présentations de livres, suivies de ventes dédicaces, des hommages a de grandes personnalités algériennes ou étrangères, qui ont joué un rôle important dans l’histoire du pays dans toutes ses facettes. Notre espace est ouvert sur tous les aspects de la société. Nous allons mettre le paquet également sur la connaissance des grandes dates des grandes figures de l’histoire de l’Algérie.  Il y aura également des lectures poétiques, des débats philosophiques et autres. Cette année, nous avons décidé d’ajouter de grands textes du monde arabe et musulman qui sont des références en occident et qui sont refoulés dans nos sociétés.

Quels sont ces textes ?

Je peux vous citer ceux Djalal Eddine Eroumi, ou des textes comme lissan al arab, le collier de la colombe, des milles et une nuit. Ce sont des textes refoulés par « les gardiens du temple musulman », alors qu’ils sont très importants, tant sur le plan littéraire que sur le plan du contenu. Nous allons aborder, cette année aussi, des grandes spiritualités dans le monde, tel le Soufisme, taoïsme, confucianisme et autre. Tout cela pour dire que nous sommes à la table de l’humanité.

Et les jeunes auteurs alors ?

Les jeunes auteurs ont leurs places, mais malheureusement, il n’y a pas beaucoup de jeunes auteurs. Notre rôle, ce n’est pas de faire connaitre Boudjedra, Wassny Laaredj ou de grands auteurs qui sont déjà connus. Notre rôle c’est aussi de faire connaitre de jeunes auteurs qui font un travail de qualité, mais qui ne sont pas très connus. Mais j’insiste sur le fait que notre critère de sélection n’est pas d’être jeune auteur, mais d’être jeune auteur avec beaucoup de talents !

Nous avons ajouté une nouvelle rubrique dans notre rencontre pour cette année, c’est de faire connaitre de grands métiers. Il y a des métiers qui attirent beaucoup les jeunes, mais qui réellement ne connaissent pas ces métiers. Donc nous allons inviter par exemple des architectes, des anthropologues, des médecins pour nous parler de leurs métiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here