Très riche programme pour la 15éme édition des RCB

0
843

Pas moins de 32 films, minutieusement choisis, dont 26 en avant-première algérienne seront projeté lors de cette 15éme édition des Rencontres Cinématographiques de Bejaia qui se tiendront du 09 au 15 septembre prochain. C’est ce qu’à affirmé Laila Aoudj, Directrice artistique des RCB, lors d’une conférence de presse tenue à Alger.  « « Nous avons reçu 450 films depuis l’appel à sélection que nous avions lancé en mars derniers. Soit, plus de 100 films que l’année dernière. Nous avons sélectionné 32 films qui viennent de pays différents, et qui seront projetés lors de cette édition, dont 26 en avant-première algérienne.  Nous avons également une séance de projection le 11 septembre avec Archipels Images,  une séance de projection le 12 avec le Goethe Institut, et enfin  le 15 septembre avec l’Institut français d’Alger » informe Laila Aoudj, directrice artistique des RCB. Celle-ci précise que le film algérien a une bonne part lors de cette édition. Ainsi, en ouverture sera projeté « En attendant les Hirondelles » de Karim Moussaoui. Il y aura également « Atlal » de Djamel Kerkar,  «Hizem» de Hamid Benamra, ainsi que «Fais soin de toi» Mohamed Lakhdar Tati. Il y aura également un nombre important de courts-métrages algériens tout au long de la semaine du 09 au 15 septembre, à la cinémathèque de Bejaia », dit-elle. Celle-ci se réjouit de la notoriété qu’à prit cette manifestation qui devient la plus ancienne de son genre en Algérie. « Nous avons atteint le but initial des Rencontres Cinématographiques de Bejaïa, née en 2003. Nous sommes allés même au-delà de nos espérances et cela est une grande satisfaction pour nous. Cela nous motive encore plus à aller de l’avant » dit-elle.

De son coté, Amine Hattou, responsable De Bejaia film Laboratoire, présent également lors de cette conférence, affirme que cette plateforme destinée à soutenir les jeunes créateurs maghrebins dans le cinéma a sélectionné 7 projets pour cette nouvelle édition, sur les 40 reçus. « Ils viennent du Maroc, de Tunisie, et aussi d’Algérie.  « Quatre des participants sélectionnés vont présenter leurs projets au cours de ces rencontres cinématographiques de Bejaia pour convaincre le jury. Mais les trois autres seront également invités à Bejaia. Les sept initiateurs de ces projets seront conviés à un programme de trois jours. Ils vont assister le premier jour a un atelier  où ces jeunes vont apprendre comment présenter leurs projets devant un jury et les mettre en valeur. Le deuxième jour, ils vont assister à un panel sur l’initiative marocaine « produire au sud », à Agadir. Une expérience un peu semblable a la notre. L’atelier takmil sera présenté par une représentante des Journée Cinématographique de Carthage, de Tunisie. Cela va leur permettre d’apprendre a finir leurs films. Un autre atelier qui sera animé par un spécialiste français sur « Les outils de coproduction internationale et la vente internationale ». Cela permettra aux participants d’apprendre cette phase importante dans la vie d’un film. Le 15 septembre aura lieu la  séance de présentation des projets devant un jury, où les lauréats seront connus », dit-il.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here