Zahra Harkat « ça n’a pas été facile de passer d’animatrice télé à actrice »

0
9927

Zahra Harkat est la jeune et talentueuse animatrice de la célèbre émission « Studio live », qui passe sur la télévision nationale. Pour la première fois de son parcours, elle interprète un rôle principal dans le feuilleton « El Khawa » de Belaid Medih diffusé durant ce mois de ramadhan sur El Djazairia One.  C’est une drama qui a rencontré un grand succès auprès du public. Culture-dz.com a rencontré l’animatrice et actrice, aujourd’hui à Alger,a gentiment acceptée de répondre à nos questions.

Racontez nous comment s’est faite la reconversion de l’animation télé au cinéma ?

Je n’ai pas encore changé de métier. J’ai juste répondu à une proposition du réalisateur Madih Belaïd et de la boite de production  Not found by wellcom advertising. C’était très inattendu, parce qu’on m’avait déjà proposé de faire des rôles dans des feuilletons algériens mais ça ne m’a jamais attiré, car je pensais que ce n’était pas trop mon métier. deuxièmement, je n’aimais pas trop le niveau avec lequel cela se faisait. Il faut dire les choses telles qu’elles sont. Mais au final, ils ont réussi à me convaincre. En premier lieu, c’est par rapport au scénario, qui est vraiment très bien. Deuxièmement, c’est par rapport au professionnalisme de toute l’équipe de production.  Après, c’est la belle rencontre avec notre réalisateur Medih, qui maîtrise parfaitement son projet et qui a déjà fait des expériences dans d’autres projets similaires dans d’autres pays. Entre autres, en Tunisie. En plus, à cette période-là de la vie professionnelle, je n’avais pas grand-chose à faire. Les tournages de l’émission « Studio live » étaient arrêtés pour quelque temps. Donc je me suis dis pourquoi pas un nouveau challenge dans ma vie, et je me suis lancé.  J’avais très peur au début, mais au final, je suis arrivée à le faire.

Est-ce que cela a était facile pour vous, d’autant plus que ce sont deux métiers différents ?

C’était très compliqué pour moi au début. Parce que, par déformation professionnelle, j’ai l’habitude de regarder la caméra quand je parle. Donc, déjà de faire en sorte d’oublier ces trois ou quatre caméras qui tournent autour, c’était quelques chose de très difficile pour moi. Mais au finale, je me suis habituée. La deuxième difficulté c’était le fait que, quand je fais de l’animation, c’est quelque chose de spontanée. Je parle, je m’exprime naturellement. Mais dans le jeu d’acteur, il fallait s’approprier un rôle qui m’était complètement inconnu. C’était quelque chose d’inhabituel. Les gens autour de moi me disaient que j’ai l’habitude d’être devant une caméra, ça va être facile, mais ce n’est pas du tout le cas. Donc je peux vous dire que c’est une chose vraiment difficile pour moi de passer d’animatrice à comédienne. Il m’a fallu beaucoup d’heures de travail.

La série dans laquelle vous avez jouée « El Khawa » a rencontré un franc succès durant ce mois de ramadhan. Quels sont les échos que vous avez eus du public ?

Nous avons eu beaucoup d’échos très favorables. Aujourd’hui, nous avons cet avantage d’avoir tous les réseaux sociaux qui permettent d’être en contact avec les fans, ou les téléspectateurs, et de savoir quoi pensent les gens de notre travail. Moi, je n’ai pas pu être en Algérie la première semaine de la diffusion du feuilleton. Donc, j’étais accrochée à mon ordinateur à regarder la diffusion du programme, à scruter ma page facebook, et recevoir des messages. Donc je me suis pas tout à fait détachée du projet. Je suis resté un peu toujours dedans.

Les gens qui nous ont contactés sont extrêmement satisfaits de la qualité du travail. Dans quasiment la totalité des messages que je reçois moi, ou ceux que reçoivent les membres de l’équipe de tournage, les gens disent «  on a enfin un travail à la hauteur ». Donc pour moi, j’en suis extrêmement ravie de faire partie de ce programme. Il y a aussi une autre chose, j’ai l’impression que les gens se sont approprié cette famille Mostfaoui du feuilleton. Les gens m’appellent maintenant spontanément Yasmine. Ils sont très aimants, mais très critiques sur certaines choses. Quelques fois, c’est des critiques positives. dans ce cas, on prend note avec mes collègues pour voir ce qu’il y a lieu de faire pour s’améliorer encore plus s’il y a une deuxième saison.

Est-ce que vous comptez reprendre l’animation télé, ou vous allez restez dans le cinéma ? Quels sont vos projets d’avenir ?

Je pense que j’arrêterais la télé si j’avais énormément de propositions dans le cinéma. Pour le moment, je ne suis pas encore là. Dans les mois qui viennent, peut-être.  Je pense que l’idéal pour moi est de continuer à faire l’animation télévision, et faire un peu de cinéma en même temps.

J’en ai un peu parlé avec des personnes qui ont eues le même parcours que moi. Tout le monde me dit qu’on ne peut pas faire les deux en même temps, et qu’à un moment, il faut choisir une seule voie. Pour le moment, je me laisse un peu de temps pour moi afin de choisir.

Actuellement, j’ai des projets beaucoup plus ficelés dans l’animation. Cela est beaucoup plus concret.  Mais avec ce feuilleton, il y a aussi d’autres projets qui se présentent à moi pour le cinéma. Donc, franchement, je ne peux pas répondre à cette question tout de suite. Il me faudra quelque  temps pour voir un peu où est-ce que j’en suis et où est-ce que je me sentirais le plus à l’aise.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here