Hamidouche, le premier chanteur qui a dénoncé l’intégrisme islamiste

0
267

Né en 1956 au village d’Attouche, commune de Makouda, au nord de Tizi Ouzou, le chanteur Kabyle Hamidouche, était le premier a dénoncer l’arabisation effrénée de l’école Algérienne, d’autant qu’il était enseignant dans une école au village Ardjaouena,non loin de la ville de Tizi ouzou. Mort jeune, suite à une une longue maladie, le 05 juin 2002, Hamidouche a laissé derrière lui une dizaine d’albums et une centaine de chansons qui ont bercéés la jeunesse Kabyle durant les années 1980 et 1990. Il n’avait que 8 ans lorsqu’il a assista au gala de Rachid Mesbahi en 1964. Un événement qui a marqué l’enfant Hamidouche.

Dans un style propre à lui, Hamidouche a enregistré son premier album, intitulé Luiza, en 1978. C’était un son premier succès. D’autres se sont enchaînés depuis. Mais Hamidouche était aussi un chanteur engagé. Il était le premier à dénoncer l’arabisation et l’islamisation de l’école Algérienne a un rythme effréné et anarchique  par des enseignants Égyptiens. La montée en puissance de l’islamisme politique qui a conduit l’Algérie au bord du ravin n’est pas reste du répertoire de Hamidouche. Celui-ci a dénoncé courageusement cette dérive dans l’une de ses meilleures chansons. En 1989, après l’avènement démocratique, le célèbre Hamidouche enregistre une autre célèbre chanson qui porte le titre de « je ne suis avec aucun parti ». Une neutralité qui a fait de lui un chanteur militant très proche des citoyens et loin des feux de la rampe.

Sa modestie a fait de lui un chantre unique en son genre. De nos jours, une grande majorité de la nouvelle génération de jeune algériens ignore même son existence. Lui qui a chanté l’amour sans tabou. Ces deux enfants, établis en France, semblent prendre le flambeaux de leur père, ces derniers temps. Plus particulièrement Karim. Ce dernier ne rate aucune occasion pour monter en scène et fredonner les chansons de son père, de la plus belle manière. 15 ans après sa disparition, ce chanteur mérite mérite hommage est complètement oublié des autorités. Aucun hommage, qui serait digne de son combat ne lui a jamais été rendu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here